academie du gaullisme

ACADÉMIE DU GAULLISME
Président Fondateur
 Jacques DAUER
   LA LETTRE du 18 JUIN  n° 217 - Mai 2019

Actualité à la une  Actualités Politiques et Économiques

Aller au contenu
..
          LA FRANCE, UN BATEAU IVRE

                            
La France ressemble à un bateau ivre sans cap, malmenée par de multiples vents souvent contraires. Le mouvement des gilets jaunes a imprimé sa marque de samedi en samedi, accaparant les télévisions des chaines d'information continue ;
De plus les mouvements de grève notamment dans les hôpitaux prennent de l'ampleur...
Face à ces mouvements le Président de la République fait le spectacle et bat la campagne, fidèle à son style et à ses méthodes, il annonce ses décisions dans une conférence de presse, à charge pour ses ministres, pour la plupart non informés au préalable de la pensée jupitérienne, de prendre des notes pour assurer le service après-vente... Relevons aussi qu'il fait un véritable tête-à-queue par rapport à ses décisions du début de mandat reconnaissant ainsi ses propres fautes.
L'impact sur le mouvement des gilets jaunes a été sans surprise, c'est à dire nul et a entraîné une nouvelle mobilisation lors du 1er Mai qui atteste de la totale incapacité du gouvernement à reprendre l'initiative pour faire cesser ces manifestations pré-dominicales, sans parler des émeutes.
Pourquoi une telle incapacité pour reprendre l'initiative ? La réalité est assez simple, elle tient en quatre mots : " totale perte de crédibilité " d'Emmanuel Macron, il est chaos debout, maintenu par la minerve des institutions dont la solidité lui maintient la tête droite, hors de l'eau.
Une chose importante à savoir, sa perte de crédibilité a gagné son propre camp et aussi les généreuses fées donatrices ...
On assiste à la répétition du quinquennat Hollande qui réussit à continuer à rester au pouvoir, maintenu par la minerve des institutions ; mais il existe une singulière différence entre E. Macron et F.Hollande, ce dernier suscitait l'indifférence avec un brin d'ironie, Emmanuel Macron suscite le rejet et la haine.
C'est là une réalité qui crée une situation quasi insurrectionnelle sur fond de revendications sociales et d'insécurité grandissantes ;
La sortie politique de cette situation critique dont l'issue est au mieux une mort lente du quinquennat, au pire des affrontements répétés -alors que les forces de police et de gendarmerie sont épuisées - ne peut passer que par la dissolution de l'Assemblée nationale et des élections législatives.
Jupiter ne le fera pas, sachant qu'il irait inéluctablement du Capitole à la roche Tarpéienne.
Samedi après samedi nous retrouverons en conséquence les gilets jaunes sur les chaines d'information continue, jusqu'à ce que ça casse...



Jacques Myard
Membre Honoraire du Parlement.Maire de Maisons-Laffitte
Président du Cercle Nation et République.
Président de l'Académie du Gaullisme

02 mai 2019

    Agenda
Mardi 28 mai Dîner-débat
présidé par




Lundi 17 juin Débat
présidé par




Mercredi 26 juin Dîner-débat

..

                                                                    


Le mécénat, dernier rempart de notre patrimoine ?
Par Christine Alfarge
Au-delà du temps, si le pouvoir de la poésie unifie les hommes, l’émotion envers notre patrimoine est intacte et nous lie éternellement au divin. Toute sa vie, Victor Hugo a voulu décrire avec des mots forts les sentiments humains avec la volonté de mener une autre bataille, « la guerre aux démolisseurs ». « L’architecture est le grand livre de l’humanité, l’expression principale de l’homme à ses divers états.

Plus de 233 Mds de « cadeaux fiscaux »paralysent l’exécutif  
par Paul KLOBOUKOFF
La première et principale partie du présent article est une approche arithmétique, chiffres « officiels » à l’appui, de décisions « pérennes » précipitées très coûteuses prises dés le début du quinquennat : - les considérables cadeaux fiscaux aux amis ultra-riches faits avec la suppression de l’ISF sur les patrimoines financiers et la création de la flat tax (au coût de plus de plus de 25,4 Mds d’ici 2022) ; -

Le Dogme et la conviction
par Marc DUGOIS,
La conviction est un essentiel qui vient de l’intérieur, le dogme est un essentiel qui vient de l’extérieur. La conviction motive, le dogme rassure, justifie et crée le lien social.Le but de toute éducation est d’apprendre à se forger des convictions, d’assumer sa liberté et de comprendre les dogmes. Le but de tout pouvoir est de faire confondre ses dogmes avec la vérité et s’ils sont faux, le pouvoir mène son peuple

De Gaulle était-il un obstacle pour la haute finance
Charles de Gaulle vécut de 1890 à 1970. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il dirigea l’organisation de résistance « La France libre » contre l’occupation allemande. De 1944 à 1946, il fut le chef du Gouvernement provisoire. Ensuite, il fonda la Cinquième République dont il fut président de 1959 à 1969. Dès lors, il suivit la voie de « l’indépendance nationale », refusant la domination des Etats-Unis et de l’Union soviétique à l’ONU, et il travailla à libérer

ALLOCUTION LORS DE LA JOURNÉE DE LA DEPORTATION
par Jacques MYARD,
C’est une maison bourgeoise avec un toit en tuiles à quatre pans typique en Bugey ;C’est une maison bourgeoise entourée de sa magnanerie, où l’on élève les vers à soie, l’ensemble est cossu et respire la sérénité de la campagne française ; C’est une maison bourgeoise, on l’appelle « la villa Anne-Marie », elle est louée par l’abbé GUERY de l’évêché de Belley qui la sous-loue à la colonie, C’est une maison
..
..
..
..
..
Jean-Louis Guignard
Vice présiden
Christine ALFARGE
Secrétaire Gle
Georges
AIMÉ
Amir ALFARGE
Pierre CHASTANIER
Alain DUMESNIL
Marc Dugois
Alain ROHOU
Jean-François HAREL
Christian
de VINZELLES

Brigitte TACHOT
Paul KLOBOUKOFF
Retourner au contenu